Schéma départemental des enseignements et de l’éducation artistique (SDEEA)

Pourquoi un Schéma départemental des enseignements artistiques ?

La loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales comporte un volet sur les enseignements artistiques :

– Les communes et intercommunalités ont la charge de l’enseignement initial de la pratique amateur et des missions d’éducation artistique des établissements ;
– Les départements doivent mettre en œuvre un Schéma départemental des enseignements artistiques (SDEA).

Tarn-et-Garonne Arts & Culture est missionnée depuis 2007 par le Conseil départemental pour la mise en œuvre du Schéma départemental des enseignements artistiques. Dans ce cadre, elle remplit une mission d’observation du territoire, de conseil, d’accompagnement des projets des structures d’enseignement artistique ainsi que de coordination du réseau départemental des enseignements artistiques.

Le 1er mars 2007 a lieu le vote du 1er Schéma départemental des enseignements artistiques par le Conseil départemental. Après une phase de bilan, le second Schéma (2014 -2018) est adopté par le Conseil départemental le 17 novembre 2014. En 2018, Tarn-et-Garonne Arts & Culture a procédé au bilan du SDEEA et à un diagnostic des enseignements artistiques, permettant de définir les axes prioritaires à développer dans le cadre du prochain Schéma, en concertation avec les écoles de musique et de danse.

 

Le nouveau SDEEA 2020-2024

Le nouveau Schéma départemental des enseignements et de l’éducation artistiques (2020 – 2024) a défini comme prioritaires les axes suivants :

Lutter contre les inégalités territoriales, pour un enseignement de qualité sur l’ensemble du territoire :

  • • en poursuivant le conventionnement et l’accompagnement des écoles de musique ;
  • • en renforçant les formations des enseignants artistiques ;
  • • en développant la mise en réseau des écoles de musique et de danse.

Lutter contre les freins d’accès à la culture, pour une pratique artistique proposée au plus grand nombre :

  • • en accordant une aide supplémentaire aux écoles de musique qui interviennent en temps scolaire ;
  • • en accordant une aide à la création de poste de Dumiste (musicien diplômé intervenant en milieu scolaire) ;
  • • en soutenant les chorales et les clubs des aînés qui développent une activité de chorale ;
  • • en développant un partenariat avec les services de la Solidarité Départementale, afin de toucher les publics les plus fragilisés.

Favoriser l’innovation pédagogique :

  • • en proposant un nouveau plan de formation (sujets prioritaires : les outils numériques, l’apprentissage en collectif, la création partagée…) ;
  • • en développant les projets portant sur des esthétiques comme le jazz et les musiques actuelles) et/ou favorisant le croisement entre les arts (danse, théâtre, arts plastiques, arts numériques) ;
  • • en créant un laboratoire d’innovation pédagogique, lieu d’échanges et de pratique permettant aux enseignants de se concerter et d’expérimenter de nouveaux modes d’enseignement en phase avec les évolutions de la société et des pratiques des jeunes.
Dernières actualités

Formation “Trouver sa voix”

Découvrir la danse baroque avec Béatrice Massin

Les outils numériques au service de l’enseignement musical

Partager
Partager sur facebook

Documents

  • Schéma Départemental des Enseignements Artistiques 2020-2024

Contact

Suivez-nous sur

Inscrivez-vous à notre newsletter